jeudi 23 juillet 2015

Etat chronique de poésie 2540





2540

Mais parfois la musique tombe à propos, ainsi de cette « Conversation With Father », de Zbigniew Preisner
.


.

Peut-être est-ce déjà trop tard
Et nous ne trouvons plus les mots
.
Nous partirons peut-être
Lovés dans nos incompréhensions
Absents à ce que nous fûmes
Carapaces dressées en paravent
.
Peut-être est-ce déjà trop tard
Et nous ne trouvons plus les mots
.
Une enfance passe si vite
Dans la colère des jours d'après
La faille s'écarte et nous fait étrangers
Sans même que nos yeux en voient le creux
.
Peut-être est-ce déjà trop tard
Et nous ne trouvons plus les mots
.
La vie avec ses failles et ses murs
Vient encore mettre ses mots de travers
Laisse béante la plaie des refus
Le fatras des erreurs commises
.
Peut-être est-ce trop tard
Et nous ne trouvons plus les mots
.
Le passé chaque fois s'impose
Muraille infranchissable à nos paroles
Disjointes d'avoir trop pleuré en silence
Sur nos chemins toujours divergents
.
Peut-être est-ce trop tard
Et nous ne trouvons plus les mots
Les miens se répandent comme fleuve
A la recherche d'un temps qui n'est plus
A la recherche d'un temps qui ne sera jamais plus
.


14 mai 2015

© Xavier Lainé, juin 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire