vendredi 3 juillet 2015

Etat chronique de poésie 2520





2520

Ce fut comme une apparition fulgurante que celle d'Olga Sheps. Incroyable beauté à l'oeuvre et grâce derrière chaque doigt posé sur le clavier de l'aube. Et, bien sûr, son interprétation de « Melody from Orpheus » de C. W. Glück fut une invitation à écrire, pour le seul plaisir des notes et des mots emmêlés.
.

.
Juste ponctuer l'aube
De notes délicates
Mêlées aux symphonies vocales
D'oiseaux en émulation de printemps
.
Juste ponctuer l'aube
De notes délicates
Souligner d'une douce portée
La fraîcheur et le rêve
.
Juste ponctuer l'aube
De notes délicates
Avant que course ne s'en mêle
Avec son lot de regrets
.
Juste ponctuer l'aube
De notes délicates
Et accueillir en touches blanches
Le noir d'un temps perdu

*

Je t'attendais
Au presque rien
Blanc de la page
Sable des mots
Déposés en l'urne du livre
.
Je t'attendais
Comme toi
Sur l'autre rive
.
Nous savions nos chemins étroits
Nous savions la douleur d'avancer
Lorsque trop de murs se dressent
Entre
Nous sommes entrés
.


24 avril 2015

© Xavier Lainé, juin 2015, tous droits réservés

1 commentaire: