dimanche 28 juin 2015

Etat chronique de poésie 2515





2515

Andreas Düben Senior (Gustave Düben), Pugna Triumphalis :



Quelque chose de grave
Sais-tu
.
Quelque chose est venu qui dépasse
Toutes pensées
Tout espoir
.
L'âme se fond
En des nuits éternelles
.
L'esprit divague
Dans l'attente de saisons claires
.
Il te faut évoquer
Puissance et misère
Suivre entre deux portées
L'art et la manière de dire
.
Puisqu'au creuset des arts
Musique suit son harmonie
En des temps avancés
Peut-être trop vite éteint

*

Mais plonge avec délice
Dans les doux souvenirs
.
Puisque ne restent plus qu'eux
Une fois territoires d'avenir
Dépeuplés de leurs rêves

*

Or voilà que les nuées
Font grise mine
Au matin des révolutions
.
Tant démunis qui ignorent
Qu'en un jour se condense
La mémoire et la gloire
.
Pavé battu de mille pieds usés
D'avoir trop oeuvré sous le joug
Ils rêvent d'un pied de biche
.


19 avril 2015

© Xavier Lainé, avril 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire