dimanche 31 mai 2015

Etat chronique de poésie 2490





2490

Dépouillés
Vous allez
.
Dépouillés
Ne sachant
.
Dépouillés
Vous votez
.
Dépouillés
Ne savez
.
Ce qu'il en est du beau
Enfoui sous les interdits
Vous voici
Dépouillés
.
Dépossédés
Sauf d'étrange démon
Vilaines impostures
.
Un sursaut
Juste un
Par pitié
Au moins
.
Un dernier pour voir
Si peut-être
Pourrait s'ouvrir
Belle parenthèse

*

Si loin de tous ces bruits
De ces relents nauséabonds
De ces stériles querelles
Une musique vient
Ouvre les portes et nous élève

*

Puis le couvercle retombe
Une fois l'urne des rêves entrouverte
Sur les doigts de poétiques pensées
Se referme la porte abrupte
.
De quoi rêvez-vous donc
En terre d'où avenir se brise
Aux froids calculs sans code d'accès
.


22-23-24 mars 2015

© Xavier Lainé, avril 2015, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire