vendredi 28 novembre 2014

Etat chronique de poésie 2337





2337

A trop vouloir paraître
A oublier qui tu es
Que fais-tu ?
.
Tu sais pourtant
Que même avec une rose
Et en ôtant les épines...
.
Pourtant un jour
Hors de toi
Hors du monde tien
Que faisais-tu ?
.
Qu'est la vie sous la menace
Vie factice
Couchée entre deux pages
Reste vie couchée
.
A trop vouloir paraître
A oublier qui tu es
En oublies-tu qui attend ?
.
Jamais un enfant
Tout aimé qu'il soit
Ne fera le gros titre
D'un roman déchiré
.
Jamais une femme éplorée
Brisée d'avoir aimé
De s'être cogné aux murs
De stratégiques attitudes
Ne jouera la trame
D'un poème sans voix
.
La vie ne se joue pas
A la roulette éditoriale
La vie n'a rien de factice
Sous un visage fardé
.
La vie palpite loin des parades
Elle frémit dans la boue
Ecarlate de sang et de larmes
Elle est où nul ne l'attend
Perdue en la langue menaçante
.


23 octobre 2014

© Xavier Lainé, novembre 2014, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire