lundi 24 novembre 2014

Etat chronique de poésie 2334





2334

Dès lors me suis arrêté
Au carrefour de ces petits rien
Où notre rendez-vous fut manqué
.
C'est si longue traversée
Qui te mène
Où jamais ne croyais aller
.
Que mots t'ensorcellent
Te voilà haletant
Sur la rive obscure
D'un univers inconnu
.
Des Hommes ici
Posent leurs errances
Chantent autour d'un feu
Infimes bonheurs
D'être
Pour un instant
Ce qu'ils sont

*

Vois-tu
Ami d'éphémère rencontre
J'ai vécu
.
J'aurais pu abréger
Mais j'ai vécu
.
J'ai rêvé
D'une terre d'utopie
Où déposer les armes
Une fois mes pensées
Remises sur leurs deux pieds
.
Or voilà erreur de jeunesse
Petit péché véniel
De débutante prétention
Jamais pensées ne trouvent havre
Jamais ne se redressent en totems définitifs
.
Elles vont
Hésitantes entre les mots
Jamais certaines de leur destinée
Te laissent parfois
Au bout de ton expérience
Hagard et livide
.


20 octobre 2014 

© Xavier Lainé, octobre 2014, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire