dimanche 19 janvier 2014

Nul dieu se penche



"Gammes", carnet - Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Ce qui vient en douces odeurs de mets fins
Ce périlleux équilibre de beauté qui marche
Cet empressement raide à aller malgré tout de l’avant
Ces chuchotis qui se murmurent dans l’ombre
Ces conversations vagues et lointaines
Glissées aux oreilles indiscrètes

Douce élégance qui s’éloigne sans même un regard


Les parasols fermés
C’est la nuit qui se prépare

Et le temps s’écoule
Au bassin des fontaines

Une liberté
En aile vigoureuse
Monte dans l’ardeur solaire

Tes yeux suivent un instant
L’homme qui marche
Et mange
Imperturbable

Nos fragments de vies se posent
Aux parvis des églises

Nul dieu se penche pour en essuyer les larmes


Extrait de "Gammes", carnets inédits

© Xavier Lainé, juin-juillet-septembre-novembre 2013, janvier 2014





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire